Actualités

Partager sur :
07 mai 2021
Association

Une vidéo pour dénoncer le sexisme

Vue 47 fois
 
Association EGal'IMT

EGAL'IMT est un comité qui dépend du bureau des élèves et qui vise à lutter contre les discriminations, qu'elles soient sexistes, sexuelles, raciales, LGBT-phobes ou autres. Il a été créé en septembre 2020 par trois étudiantes de M1, en réponse notamment à des propos et faits sexistes ayant eu lieu pendant la période d’intégration. Sept autre étudiant.e.s ont ensuite rejoint le comité et ensemble ils ont réalisé quelques projets de sensibilisation et ont accompagnés des victimes de violences sexistes et sexuelles (VSS) dans leurs démarches de signalement à l’administration. 

Pour suivre les actualités et le travail du comité EGAL'IMT, rendez vous Facebook  et sur  leut compte Insta

Pour marquer la fin du mandat et la passation du comité à une nouvelle équipe, les étudiantes ont réalisé un reportage portant sur le sexisme que peut rencontrer une femme durant son parcours pour devenir ingénieure.

 

"Les femmes représentaient 26 % des promotions des écoles d'ingénieurs en 2016-2017 (21 % dans les écoles les plus prestigieuses) » Le Monde, « Les filles, toujours minoritaires dans les écoles d'ingénieurs » 19 janvier 2021

“Plus les filles sont minoritaires au sein des écoles d'ingénieur, plus elles sont les cibles d'agressions sexuelles.” Isabelle Henkens, « Sexisme et Violences sexuelles en Ecole d'ingénieur: un constat alarmant » 14 mai 2018

  Une étudiante sur dix a déjà subi une agression sexuelle. Une sur vingt a déjà été victime d'un viol. “ Rapport de l'Observatoire étudiant des violences sexuelles et sexistes dans l'enseignement supérieur, octobre 2020

Pour répondre à ce constat, et dans la dynamique nationale, voire mondiale, de libération de la parole des femmes et de lutte contre les violences sexistes et sexuelles, les étudiant.e.s et Écoles d'ingénieurs se mobilisent de plus en plus en faveur des droits et du bien être des élèves ingénieures. Au sein de ces grandes écoles, et durant les 5 dernières années, on a alors pu observer la création de comités et d’associations œuvrant pour l'égalité femmes-hommes. 

Nous voici donc, Louise Baehr, Juliette Caringi, et Cassandre Crescence, élève-ingénieures en première année de Master à IMT Lille Douai, mais surtout, féministes, et engagées dans la lutte contre les discriminations au sein de notre école. Nous avons réalisé ce reportage dont nous sommes fières, « ingénieurE » et nous allons vous en conter l’histoire.

Comme le soulignent les chiffres évoqués plus haut, notre cursus est plutôt masculin, et à l’instar de toutes les femmes de ce monde, nous avons déjà été confrontées au sexisme et aux violences sexuelles. Mais en septembre 2020, c’en était trop : en juin, une « tier list » sexiste publiée en ligne par des garçons de l’Ecole ; en juillet, un appel à témoignages relatant du harcèlement en soirée, du cyber-harcèlement, des injures à caractères sexuelles, des baisers forcés ; en septembre, des attouchements durant la période d'intégration ; depuis avril, publication d'une cinquantaine de témoignages par la Clitoliste des Mines d’Alès rapportant des viols et des agressions sexuelles dans leur Ecole… et tant de choses chez nous et dans d'autres écoles que nous ne savons peut-être pas. Il fallait agir. Il était grand temps. EGAL'IMT est né.

Nous voyions ce type de comité agir ou naître dans les autres écoles d'ingénieurs de France, mais nous alors ? Pourquoi n'existait t'il pas un tel comité à l'École ? Comment les filles se sentent-elles chez nous? Y a t-il des VSS sur les campus d'IMT Lille Douai? A ces questions nous pouvons ajouter les potentiels problèmes de racisme ou de LGBT-phobie, ce qui a poussé le Comité à étendre ses actions à la lutte contre toutes les formes de discriminations. C'est ainsi que 10 élèves de M1 se sont rassemblés pour travailler ensemble autour de ces thématiques ; mais malheureusement, la crise sanitaire et la jeunesse du Comité ont eu, en partie, raison de nos projets. Nous avons réalisé des posts de sensibilisation, partagé des témoignages anonymes, accompagné des victimes de VSS, et collaboré avec l'administration d'IMT Lille Douai afin de mettre une réelle procédure en place. Mais Cassandre, Juliette et moi, Louise, avions besoin de finir le mandat avec un véritable projet concret qui toucherait un grand nombre de personnes, et c’est comme cela que nous avons pensé à réaliser un reportage sur le sexisme et les violences sexuelles de la classe de terminale au poste d’ingénieure à responsabilité.

 A l'Ecole, nous avons la chance de pouvoir consacrer toute une « unité de valeur (UV) » à un projet, scientifique ou, dans notre cas, associatif. Nous avions donc cinq semaines pour travailler dessus. Ces cinq semaines ne furent pas de trop pour que je contacte toutes les témoins, sociologues, professeures, ingénieures et spécialistes, et que j'organise la logistique des rencontres ; elles ne furent pas de trop non plus pour que Juliette rédige le script et la voix-off afin de rendre notre reportage cohérent et sensé ; enfin, elles ne furent vraiment pas de trop pour que Cassandre sélectionne les extraits, les assemble, arrange le son, la couleur et l'esthétisme de notre rendu final.

Nous avons accepté ce défi, et nous l'avons relevé : le reportage a été publié le jeudi 29 avril 2021, en l'honneur du jour où les femmes ont voté pour la première fois en 1945.

 

Nous tenons à remercier encore une fois toutes les personnes talentueuses et enrichissantes que nous avons rencontrées ; les spécialistes, les étudiantes, les lycéennes.

Nous remercions aussi chaleureusement les membres de l'administration d'IMT Lille Douai qui ne nous ont pas ignorées lorsque nous nous sommes présentés à eux pour mettre en place des actions, et qui au contraire, nous ont encouragé, soutenu et accompagné.

 

Contact: Louise BAEHR, promo 2022 : louise.baehr@etu.imt-lille-douai.fr

 

 

 

 

 

 




J'aime

Commentaires

Vous devez être connecté pour laisser un commentaire. Connectez-vous.