Actualités

Partager sur :
19 avril 2021
Annuaire

Pour que les cours reprennent vie

Vue 56 fois

Nous vous partageons l'article d'une élève: Agathe LORAIN, promo 2023, qui exprime ce que beaucoup d'élèves vivent en ce moment.

Vous pouvez accéder à l'article complet ici et laisser un message à Agathe.

 

" Je n'ai pas la Covid, mais j'ai perdu le goût.

Perte du goût de suivre un cours, de travailler, de réviser. Parce que rester assise seule derrière un écran, ce n'est pas ce que j’appelle étudier.

Je n'ai pas la Covid, mais depuis Mars je suis isolée.

Isolée de mes profs et de mes amis. Malgré la distance, l'an dernier, j'ai pu compter sur eux grâce aux liens tissés depuis le début d'année. Mais je n'ai pas le sentiment d'avoir été déconfinée en Mai. Il a fallu que je tienne jusqu'aux concours en juillet pour retrouver une salle de classe ou plutôt d'examen et être entourée d'autres étudiants. Déconfinement qui a duré le temps de l'été avant d'intégrer ma nouvelle école.

A la rentrée, les étudiants les plus chanceux ont eu quelques cours en présentiel. Pour ma part, sur deux semaines d’ouverture, cela représente 30 heures au total, face à un professeur. Et puis il y a eu le second confinement. Un créneau de dialogue élèves-professeur a été ajouté à mon emploi du temps. Mais comment échanger sur ce que nous vivons lorsque nous n'avons pas eu le temps de faire connaissance avec notre promo et nos professeurs ?

 

Bien sûr nous sommes pleins de ressources nous les jeunes d'aujourd’hui. Nous savons manipuler les outils informatiques lorsque nous y avons accès. Mais je ne suis pas d’accord pour dire qu'aujourd’hui heureusement ces outils de visioconférence nous permettent de continuer à avoir cours. Je dirais plutôt que malheureusement, comme ils existent, on ne trouve pas le moyen de nous faire revenir dans les campus.

 

Avoir cours en visio est bien différent d'avoir cours dans une salle de classe. Je salue l'adaptation des profs et les efforts dont ils font preuve pour continuer les enseignements en cette période, mais rien ne remplace une salle de classe. Chaque cours est différent car le professeur et les élèves imprègnent la salle de leur présence, et chaque cours présente une ambiance particulière.

 

Nous nous souvenons tous de ces profs qui nous ont marqué par leur charisme, leur capacité à nous captiver, ces personnes passionnées par ce qu'elles enseignaient. Elles nous ont inspiré, donné envie d’apprendre et grâce à elles certains ont trouvé leur vocation. Tout est bien différent quand seules une image et une voix nous parviennent à travers un écran.

 

N'oublions pas ces multitudes de choses qui se passent dans une salle de classe : les murmures, les rires, les regards complices, la démarche du prof à travers la salle, lorsqu'il lit dans nos yeux notre incompréhension, qu'il regarde par-dessus notre épaule les notes que nous avons prises, sa façon d’écrire au tableau ou d'interagir avec nous. Une salle de classe, c'est aussi une odeur, celle du papier qui sort de l'imprimante, l'odeur de la craie, mais c’est aussi des bruits, des respirations, des stylos qui grattent, les pas du prof. Et puis il y a toutes ces impressions que l'on ressent, qui nous traversent et qui ne s'expliquent pas… Autant de choses qui donnent vie à nos cours, qui rendent une salle de classe vivante et qui nous font nous sentir exister. C'est aussi grâce à toutes ces expériences de vie que notre cerveau retient et apprend. Elles sont inconscientes mais essentielles à notre apprentissage, elles nous font grandir.

 

Toute cette vie me manque. Nous sommes privés de vie associative, de vie sociale, de vie scolaire.

Quelle vie nous reste-t-il ?

Une vie virtuelle, qui présente si peu d'humanité.

 

Comment prendre la mesure du monde où nous habitons, à travers la lucarne d'un écran, enfermés dans notre chambre ?

Nous sommes les bâtisseurs du « monde d’après » dont on parle tant. Nous sommes ambitieux. Nous voulons mettre notre savoir et notre énergie dans les solutions qu'il faut trouver pour une terre solidaire, habitable pour tous.

 

Et je regrette que les seules réponses des personnes à qui je m'adresse soient « nous ne savons pas », « nous sommes dans l'attente de directives des autorités administratives ».

Car nous ne voulons pas attendre que la vie reprenne son cours pour que les cours puissent reprendre vie."

Agathe LORAIN promo 2023

 




J'aime

Commentaires

Vous devez être connecté pour laisser un commentaire. Connectez-vous.